h1

Récit’Ag : “Au pays des cocagnes”

2007/12/14


Ce Récit’Ag est une commande de la BDP du Gers dans le cadre de Lire en Fête 2007 pour la bibliothèque de Lectoure et  Duffort.….Une création contée pour accompagner une exposition du peintre Jacques Fettah. Un point de départ à la création donc : les œuvres de Jacques Fettah ; mais aussi la ville et les villages, la géographie du lieu, les caractéristiques voire  “caractères” de chacun d’eux… Avec à l’arrivée, une ré-écriture très personnelle de l’histoire du pastel et du Bleu de Lectoure.. qui, sachez-le, aurait bien pu être le Bleu de Duffort !
Le titre : “Au pays des cocagnes… plus on dort, plus on gagne” (proverbe local…). Durée 25 mn

Extrait :
(…) “Et donc, la fois où il est arrivé du côté de Duffort à la recherche de quelques pièces de bois, il a rencontré la sœur du gars de Duffort. Pas parce qu’il l’a repérée et s’en est approché comme d’une vieille poutre découverte dans une maison abandonnée, non, mais parce que cette jolie fille a détourné son regard de quêteur (de bouts de bois), et qu’à ce moment-là, elle lui a souri !…
Le jour de cette première rencontre avec la sœur du gars de Duffort devant la ferme de ses parents, le soleil lui-même ose une timide sortie après toute une semaine de pluie Et voilà que notre gars de Lectoure remarque juste derrière la jeune fille, un grand tas de fumier duquel s’écoule un liquide d’une étrange couleur. Bon, des tas de fumier, il en a croisé. Des tas. Et des jus de tas de fumier, il en a bu… non, vu. Des quantités. Des relents de tas de fumiers, il en a aussi reniflé. De nombreux. Mais un fluide de cette couleur-là, il n’a jamais observé ça…” (…)
Le jeune colporteur se baisse, prend un peu de ce liquide, l’étale sur le bout de ses doigts, et c’est en les essuyant dans son mouchoir de coton – Oui, les fils de Lectoure ont toujours un mouchoir blanc, plié et bien repassé au fond de leur poche ! – Et c’est là qu’il découvre que le tissus se teinte d’une belle couleur verte, puis bleue….

Dans la presse
Nombreux sont les amateurs qui sont venus découvrir les nouveaux tableaux de Jacques Fettah et apprécier les histoires du conteur Koldo Amestoy, vendredi. Après une présentation de cette nouvelle édition de Lire en fête, Marie-Paule Fontano a présenté les acteurs de la soirée. Jacques Fettah, artiste local, présente une série de peintures et collages de format panoramique pour changer de ses habituelles œuvres grand format. D’une part les paysages où il oppose la nature réelle aux paysages abandonnés, sorte de no man’s land, d’autre part les « figures paternelles pseudo-héroïques » sont de drôles de personnages dans des petits cadres carrés à la forme parfaite qui permettent l’accumulation de détails. Les tableaux sont faits de superposition de collage, peinture acrylique et gouache sépia ; en y regardant de près, on découvre toujours de nouveaux détails parfois surprenants. Les paysages sont des tableaux ouverts, un peu vagues, dont s’est inspiré Koldo Amestoy pour nous faire rentrer sans en avoir l’air et tout en discutant dans l’univers merveilleux de ses contes. Simplicité, charisme attachant, beaucoup d’humour également, Koldo apporte des éléments accessibles à tous puisés dans l’histoire locale, y rajoutant quelques détails extraits des peintures de Jacques (une machine extraordinaire, une cabane en bois…) et le voilà parti nous racontant l’histoire du garçon vacher mêlée à celle du bleu de Lectoure… (…)
La Depêche 24/10/07

Utzi erantzun bat

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Aldatu )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Aldatu )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Aldatu )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Aldatu )

Connecting to %s