h1

Récit’Ag : Carnet de Route à Bayonne

2008/04/13

Le Récit’Ag “Carnet de Route” est une commande de la ville de Bayonne dans lequel Koldo Amestoy nous raconte à sa manière l’itinéraire suivi par les élèves et leurs enseignants à la découverte de 7 lieux patrimoniaux et culturels de la ville de Bayonne pour les 7 ans de l’opération “Voyage dans ma Ville”.
Au printemps 2008, avec la municipalité et les différents lieux (archives et bibliothèque municipales, Muséum d’Histoire Naturelle, Musée Basque, Musée Bonnat, Plaine Ecologique d’Ansot, visites guidées de la ville) Koldo Amestoy a participé à la conception d’une exposition et créé et raconté ce Récit’Ag à destination des parents, éducateurs et enseignants (deux spectacles de 40 mn).
Une visite dans la visite… ou comment le conteur prend la place du guide en ne montrant que ce qu’il veut nous donner à voir, en réinventant parfois l’histoire, en découvrant des chemins de traverse…

Quelques extraits :
Les archives….
” (…) Alors que les derniers élèves quittent la salle des archives, une dame blonde est là vêtue de noir, elle enfile des gants blancs et se saisit d’une couverture en vieux cuir, pour la remettre en place dans sa vitrine. Soudain, la vielle reliure se déploie entre ses mains et retrouvant sa souplesse d’antan, se dégage d’un coup de cette emprise. Elle bat des ailes et prend son envol. Elle se faufile au-dessus des rayonnages de cette longue salle et s’éloigne d’un vol lourd et fuyant. La dame en noir sourit, retire ses gants, éteint la lumière et quitte la pièce. J’entends qu’elle verrouille la porte derrière elle. Elle me laisse perplexe dans le silence, plongé dans la pénombre. Moi qui voulais un petit noir, me voilà servi !…”



Le Musée Bonnat…

“(…) Sitôt l’entrée franchie, j’aperçois un tableau accroché au fond de la salle : le portrait d’un aigle, ses serres s’enfonçant dans le corps d’un lièvre. Son œil attire le mien,  me lance comme une interrogation muette : à qui le tour ? Mon échine se met à frissonner, mais je me ressaisis et mon regard s’en détache. Il plonge dans l’eau de la petite crique juste derrière le rapace, se glisse sous l’encadrement et s’éloigne à la nage… Il accoste plus loin sur une petite grève, fait quelques pas sur le sable et franchit le cadre d’un petit tableau fixé quelque part au dernier étage du musée. Je récupère là mon regard, et poursuis ma visite, me surprenant à flâner au travers des siècles… En passant près de grands portraits, je les caresse du regard pour tenter d’oublier celui de l’aigle qui m’attend en bas. Quelque part, j’entends la voix d’un enfant qui lance : “Madame, vous m’avez donné un crayon et du papier, mais pas de gomme !” et un autre : ” Moi, ma mine, elle est cassée, madame !”
Quand j’arrive en bas, une bande de jeunes entoure le tableau de l’aigle. L’œil du rapace est rivé sur l’un d’eux. Tant mieux ! Je m’éclipse donc…”.

La plaine d’Ansot…
” (…) La Maison des Barthes, dans la salle principale, une exposition : les oiseaux des barthes, des marais et des zones humides. Certains des élèves sont installés, béats devant Beate qui leur parle de plumes… Les autres, planent autour d’Anne qui leur cause de becs… Et moi, je fais un petit tour entre plume et bec, avant d’aller saluer Lionel qui veut me présenter le clapet. Le clapet est cette vanne métallique installée à la jonction des ruisseaux et des canaux qui s’écoulent dans la Nive. Tandis que le roseau veille sur les Barthes, le clapet gère ses eaux. Parce qu’une marée peut survenir n’importe quand, et noyer toute cette zone-ci, la Maison des Associations, le cinéma, le night-club, le Petit-Bayonne, tout… Mais n’ayez crainte, le clapet veille. D’ailleurs, il est de garde ce soir à la plaine d’Ansot…”

Utzi erantzun bat

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Aldatu )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Aldatu )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Aldatu )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Aldatu )

Connecting to %s